Ignorer et passer au contenu
🌎 Compensation carbone des livraisons avec Planet

Recherche

Panier

  Product image
  • :

Sous-total:
Taxes et frais de port calculés lors du passage à la caisse
Votre panier est vide.

Questions fréquentes

Pourquoi utiliser du plastique plutôt qu’une autre matière ?

Le ciklo est issu d’un processus d’idéation et de recherche depuis plus de trois ans. Initialement, le ciklo devait être le premier stylo compostable entièrement fabriqué au Québec. Cependant, nous nous sommes rendu compte que faire un stylo compostable était une fausse bonne idée pour trois raisons principales :

  • le système de compostage au Québec n’est pas fait pour recevoir du plastique biosourcé
  • la matière issue de la décomposition du plastique biosourcé n’ajoute aucune valeur au compost et pourrait même le contaminer
  • les systèmes de compostage sont différents de ville en ville et n’acceptent pas tout ce type de matière

À l’heure actuelle, la meilleure solution est d’utiliser du plastique pour fabriquer le ciklo en boucle fermée.

Comment et où est fabriqué le ciklo ?

Le ciklo est entièrement fabriqué au Québec. La matière première, le polypropylène (PP), est issue du recyclage de produits consommés et déposés dans le bac de recyclage des Québécois et Québécoises. Une fois le PP recyclé, il est envoyé chez notre manufacturier. L’enveloppe du stylo est ensuite prise en charge au Québec où elle est personnalisée et assemblée. Il est ensuite envoyé à nos bureaux à Montréal afin de réaliser un contrôle qualité final avant de vous le faire parvenir ! Ainsi, la fabrication du ciklo mobilise 9 entreprises dont 2 entreprises de réinsertion sociale, 1 entreprise à propriété féminine, 1 coopérative, 1 entreprise certifiée B Corp et une entreprise familiale.

Qu’est-ce qui différencie le ciklo de ses concurrents ?

Le ciklo est le premier stylo recyclé et recyclable fabriqué localement. Cela permet de réduire de 80 % les émissions de GES par rapport à un stylo importé de très loin. Il a été écoconçu afin de réduire son impact environnemental : le ciklo utilise des matériaux qui ont un impact limité, il est composé de moins de pièces qu’un stylo classique et est également plus léger. De plus, le ciklo a été développé dans une logique d’économie circulaire : toute la matière servant à le fabriquer provient de bacs de recyclage québécois, et, en fin de vie, est à nouveau mise à disposition des plasturgistes québécois. On s’en est assuré, le ciklo est bien recyclé en fin de vie contrairement aux autres alternatives, grâce à la mise en place de notre programme de collecte développé en collaboration avec MultiRecycle.

Qu’est-ce qu’un plastique recyclé postconsommation ?

Un plastique recyclé postconsommation est un plastique qui a vécu une première vie, en temps que produit, puis qui a été collecté, nettoyé et recyclé avant de vivre une deuxième vie, en temps que nouveau produit. Ainsi, le nouveau produit fabriqué à partir de plastique postconsommation (ciklo) s’intègre dans une économie circulaire.

Le plastique postconsommation est moins dommageable pour l’environnement que le plastique vierge puisqu’il ne nécessite pas l’extraction de nouvelles matières premières (hydrocarbures) et sa fabrication est moins énergivore.

Pourquoi utiliser du polypropylène ?

Le polypropylène, plastique n°5, est utilisé dans de nombreuses industries. On le retrouve dans les automobiles, dans les appareils électroménagers, dans certains types d’emballages, des tissus de mobilier ou encore dans les pots de yogourt.

L’utilisation de polypropylène plutôt que du PET (plastique issu des bouteilles d’eau) permet de réduire l’empreinte carbone liée à la fabrication de la matière première de 40%.

Quel est l’impact de la fabrication d’un ciklo ?

La fabrication d’un ciklo est à l’origine de l’émission de 4 g de CO2, soit les émissions provoquées par l’envoi d’un courriel. Les ciklo sont fabriqués au Québec : nos manufacturiers utilisent de l’hydroélectricité ce qui permet de réduire l’impact de sa fabrication en comparaison à un produit similaire fabriqué à l'autre bout de la planète. Dans les faits, cela permet de réduire de 99 % les émissions liées à sa fabrication.

Pourquoi est-ce que le ciklo n’est pas carboneutre ?

Un objet carboneutre est un produit “dont le bilan des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère est compensé par des gestes écoresponsables ou par la production et le stockage d’énergie renouvelable”.

Pour atteindre la carboneutralité, il faut d’abord réduire ses émissions de gaz à effet de serre puis on compense celles qui n’ont pas pu être réduites.

Dans le cas du ciklo, nous préférons mettre l’accent sur nos efforts de réduction de GES plutôt que d’acheter des crédits carbones pour compenser nos émissions. Nous avons réduit de 99 % les émissions de GES en le faisant fabriquer au Québec. Nous utilisons du PP recyclé ce qui permet de réduire de 40 % les émissions par rapport à du PET recyclé. Nous avons priorisé des entreprises à proximité pour réaliser les différentes étapes de fabrication du ciklo ce qui permet de réduire les émissions liées au transport. Enfin, les ciklo sont livrés en vrac et non sont pas emballés individuellement.

Que deviennent les rebuts de production ?

Les déchets lors de la production des ciklo sont directement remis dans
la chaine de production afin d'être rebroyés et réintégrés dans la
production de ciklo. Lorsque les déchets des couleurs sont trop petits
pour être réintégrés dans la même couleur, ils sont alors remis pour la
production de ciklo noir. Si un ciklo ne passe pas le contrôle qualité,
il est alors désassemblé pour récupérer la cartouche puis rebroyé pour
être réintégrer dans la production des ciklo.

La cartouche est-elle fabriquée au Québec ?

Malheureusement, il n’existe pas encore de production de cartouches au Québec ; c’est la raison pour laquelle nous avons opté pour les cartouches Schmidt fabriquées en Allemagne et avec une durée d’utilisation plus longue que les cartouches traditionnelles.

Que devient le ciklo une fois déposé dans la boîte destinée au programme de collecte ?

Le ciklo est envoyé chez nos partenaires MultiRecycle qui se chargent de le désassembler (c’est-à-dire retirer la cartouche) afin de s’assurer que l’enveloppe ne soit pas contaminée et puisse être recyclée. Cette dernière est ensuite envoyée chez leur recycleur. Une fois recyclée, la matière peut être réemployée par divers fabricants québécois dont kotmo.

Que deviennent vos ciklo une fois recyclé ?

Une fois recyclée, la matière du ciklo est revendue par le recycleur à des fabricants de produits en plastique québécois. Notre objectif est de racheter cette matière recyclée afin d'en produire de nouveaux. La boucle est bouclée.

Langue

Langue

Pays/région

Pays/région